La palette de Pierre

La palette de Pierre

Honneur

OVH-Monuments-Arc-de-Triomphe-Carrousel-du-Louvre03

 

oo-louvre-arc-carrousel-012-1270x900

 

 

 

 

Musique militaire du 1er Empire " La victoire est à nous "

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonjour mes très fidèles, chères et chers amis,

 

Ce n'est pas sans émotion que je vous offre ici le dernier numéro de ma deuxième fresque poétique (après celle de Laurine) : " La passion d'Antonin " constituée de 6 saisons de 10 poèmes de 9 strophes en vers alexandrins.

 

J'ai vu à travers vos précieux commentaires combien vous avez adhéré aux aventures de nos chers héros se déroulant tout autant au XIXème qu'au XXème siècles, et je n'ai guère de mots pour vous en remercier chaleureusement !

 

Je suis triste de devoir maintenant laisser à la mémoire du grand sablier ce feuilleton romancé de la petite histoire dans la Grande doublée d'un écho sur deux siècles différents.

 

Mais cela fait déjà un moment que je songe à ma prochaine saga : " Le carnet gelé " qui elle, se déroulera au début du XIXème (sur une seule époque) durant la Campagne de Russie de Napoléon 1er. Et vous pouvez m'en croire, les surprises ne manquerons pas ! 

 

À la différence de mes deux sagas terminées, cette prochaine romance ne comportera pas de lexique afférent, mais des notes " de bas de page " plus complètes, assorties d'illustrations et parfois de mes propres peintures ou dessins.

 

Adieu Iréna, Florence, Valentine, Antonin, Anne, Elen, Jean, Louis et tant d'autres...

Bienvenue à Nicolas, Rose, Joseph et tous les autres !

 

Avec toute ma reconnaissance,

Pierre

14/02/2023

 

 

 

 

 

 

 

 

Rappel, n'oubliez-pas de visiter la rubrique LEXIQUE 

donnant des précisions indispensables de vocabulaire, sites et dates historiques :

Lexique Antonin, Saison 6, Episode 10, Honneur

 

ainsi que la rubrique SOMMAIRE avec un "résumé"

 Sommaire de La passion d'Antonin

 

et la rubrique CHRONOLOGIE

Chronologie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Honneur

 

 

 

 

Le printemps se souvient qu’en cette fin de mai,

Honorant Valentine1 : « En vertu de l’Histoire,

Pour ses ciseaux sculptant les morts à tout jamais

De quatorze à dix-huit en une œuvre notoire1,

 

Pour son combat discret vêtu d’humanité,

De culture en soutien soulageant les victimes,

S’associant chaque fois loin des mondanités

Aux artistes, poètes, écrivains d’estime...2 »

 

 

Le tout nouveau ministre3 en veine de cet art

Qui donne à la Culture un goût de République,

Lui rend enfin justice en ornant un peu tard

 Son tailleur de la croix, sur la place publique.

 

 

« Antonin serait fier », ne put que chuchoter

Irena qui songea, non sans mélancolie

À leur périple anglais, faisant se pivoter

Florence toussotant, mais sans être impolie.

 

 

Édouard les regardait, l’air de n’y point songer,

Tirant sur sa moustache au bras de la Baronne4,

La charmante Evelyn, ravie de prolonger

Leur séjour parisien d’un rythme qu’éperonnent

 

 

Les visites soignées des faubourgs du Marais5,

Les hauteurs de Montmartre aux ateliers d’artistes6,

Les curieux bouquinistes entre deux arrêts

À Notre-Dame, au Louvre, et l’Arc bonapartiste7.

 

 

Un frisson parcourut la digne réunion

Quand le ministre3 enfin, rappela l’origine :

« De l’enquête menée comme une communion

Par Irena sa fille et « sa chère frangine »8,

 

Sur les traces passées d’un Maître Compagnons,

Vitrailliste célèbre ainsi que son épouse

Dans la France profonde ; en quoi nous témoignons

De l’art de leurs vitraux que l’Europe jalouse

 

Ainsi qu’en Angleterre, et depuis Victoria ! ».

Pour ses quatre-vingts ans, Valentine s’évade

Au dix-neuvième siècle en art qui coloria

La passion d’un métier en amour sans façade.

 

 

 

 

 

FIN

 

 

 

 

 

316409492_3448040148760346_4674061879055685211_n

 

 

 

 

 

1 Souvenez-vous : Valentine que rencontra mon héroïne Laurine (voir ma saga : « La romance de Laurine ») alors qu’elle n’avait que 18 ans en 1919, sculptait en tant que « statuaire » des monuments aux morts rendant hommage dès la fin de la Grande Guerre de 14/18 à toutes ses victimes. J’ai mentionné à diverses reprises Valentine dans ma saga présente « La passion d’Antonin », épisodes « Chaume, Sécheresse, Moisson, Windsor ». Pour mémoire, Valentine est la mère d’Iréna (née en 1929 de Valentine et de Nicolas). Valentine a donc 80 ans en mai 1981 dans le présent poème « Honneur » et Iréna aura 52 ans en octobre 1981.

Voir la saison 6 de La romance de Laurine : « Valentine » Épisode 1 : ICI

et « Irena » : ICI.

 

2 Valentine a connu bien des artistes et des écrivains célèbres, auprès de sa mère ainsi que par son activité de sculptrice et de violoniste, tels par exemple : Picasso, René Lalique, Colette, Marcel Proust ou même en cabaret Kiki de Montparnasse (toujours dans ma saga de La romance de Laurine).

 

3 Il s’agit de Jack Lang, ministre de la Culture de François Mitterrand qui vient d’être élu Président de la République française le 10 mai 1981, mais naturellement, il ne s’agit ici dans mon poème que d’une pure fiction ! 

 

4 Lord Édouard et Lady Evelyn sont les descendants d’Antonin et d’Anne, Baron et Baronne de Scutari, possédant toujours la baronnie « Green House » à Fordwich, dans le Kent anglais. Ils ont acquis, par accord exceptionnel, la double nationalité britannique et française. Ils figurent ici, dans mon poème « honneur » comme invités de marque auprès de son excellence l’ambassadeur de Grande-Bretagne conjointement avec le ministre de la Culture français, pour la cérémonie de remise des insignes de Chevalier de la Légion d’honneur à Valentine, sur l’esplanade du Carrousel à Paris.

 

5 Valentine loge dans le Marais et y possède toujours avec son mari Nicolas, leur atelier conjoint de sculpture.

N.B. Voir mon poème « Chaume » : ICI

 

6 Montmartre et ses artistes, en référence à ma saga précédente :

« La romance de Laurine » : ICI

 

7 Il s’agit là, de l’arc de triomphe du Carrousel que j’évoque dans mon petit lexique correspondant.

Voir le lien : ICI.

 

8 Florence, bien sûr, qu’interpelle ainsi ce cher ministre au ton parfois déroutant...

 

 

Pierre Barjonet

Novembre 2022

 

 

 

 

 

FIN copie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



14/02/2023
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres