La palette de Pierre

La palette de Pierre

Sabords

DSC_0341

 

 

Musique de film " Pirates des Caraïbes"

 

 

 

 

 

 

 

 

 Rappel, n'oubliez-pas de visiter la rubrique LEXIQUE 

donnant des précisions indispensables de vocabulaire, sites et dates historiques :

Lexique Antonin, Saison 2 , Episode 6, Sabords

 

ainsi que la rubrique SOMMAIRE avec un "résumé"

Sommaire de La passion d'Antonin

 

et la rubrique CHRONOLOGIE

Chronologie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sabords

 

 

 

 

Le cri de la vigie rebondit sous les ponts,

Bousculant l’équipage et tiraillant les mousses,

Pressant les artilleurs d’ôter tous les tapons1,

Et glissant sur les sabres dont l’éclat s’émousse.

 

 

Alors que les gabiers2 suspendus aux haubans

Rivalisent d’adresse en singeant des couleuvres

Le Trois-Mâts qui fait front pour couler les forbans,

Change sitôt de cap en pressant la manœuvre.

 

 

Ce sont les matelots et non point les soldats

Qui mènent le ballet mitraillant en cadence

La proue d’un brick3 tartare après que l’on sonda

Les chances de succès pour lui mener la danse.

 

 

Antonin n’en peut plus, rivé près d’un sabord.

Il observe le bal des farouches corsaires

Déboulant en manège4 au plus près du bâbord,

Levant leur dague en pointe, insultant l’adversaire.

 

 

Faisant le grand écart quand la bordée fit feu

Le brick se déchira dans une gargouillade5

Tandis que les canons rythmant un pas de deux,

Font trembler l’horizon qui rougeoie de noyades.

 

 

L’enfer lave les ponts quand la pitié rend sourd.

Portée par les grappins, la mort en cabrioles6

Se pique de chassés, déboulant sans retour,

Et fait valser les corps en froide gaudriole.

 

 

C’est un tir de mousquet qui surprend Antonin.

Son ami Jean vacille en se tenant la tête,

Mais il le porte en cale absorbant le venin

Qui lui ronge les sens en douleur qui s’entête.

 

 

Par un sabord ouvert, Jean reprend ses esprits,

Buvant goulûment l’air qui remplace les miasmes

Des cadavres puants et mutilés qui prient,

Laissant aux rats le goût d’entrechats7 pour les spasmes.

 

 

La mer vient d’effacer le désastre du brick,

Le rhum vient d’éponger les ravages des armes,

Le sort vient d’épargner l’amitié qui s’imbrique,

L’honneur vient d’humilier la Crimée qui s’alarme.

 

 

 

 

 

 

 

N.B. Ce poème comprend de nombreux mots et termes empruntés aux vocabulaires de la marine à voile et de la danse classique. Sans tous les reprendre, j’en donne ci-après quelques définitions :

 

Marine à voile :

 

1 Le « tapon ou tampon » était une petite pièce de bois de liège servant à boucher l’âme d’un canon pour éviter que l’eau n’y entre.

2 Le « gabier » était un matelot affecté à la manœuvre des voiles et du gréement.

3 Le brick était un voilier rapide à deux mats, très apprécié des pirates et des corsaires.

 

Danse classique :

 

4 Le « manège » en danse est un parcours circulaire autour de la scène.

5 La gargouillade en danse est un « saut de chat ».

6 La « cabriole » est en danse ce mouvement de saut levé où les deux jambes se frappent généralement deux fois.

7 « L’entrechat » est en danse un changement de pied battu.

 

 

Pierre Barjonet

Novembre 2020

 

à suivre.jpg

 



15/01/2021
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres