La palette de Pierre

La palette de Pierre

Lexique Saison 6 Episode 2 L'escapade

 

 

 Saison 6, Épisode 2, L'escapade

 

 

 

 

 

Lien vers le poème L'escapade : ICI

 

 

 

 

 

 

 

- LA MODE DES CITÉS BALNÉAIRES SUR LA CÔTE D'ÉMERAUDE, LE DÉFILÉ DE LA VICTOIRE, LES FRÈRES RUELLAN, COLETTE ET RAVEL, LA MALOUINIÈRE DE LA BARONNIE À SAINT-SERVAN (L'escapade)

 

 

 

 

1/ LA MODE DES CITÉS BALNÉAIRES SUR LA CÔTE D'ÉMERAUDE est apparue dans l'Ouest Armoricain dès 1850 sous l'influence de l'impératrice Eugénie, à l'instar des réseaux de loisirs et de villégiature ainsi que des stations thermales de santé, puis elle n'a pas cessé de se développer. Le chemin de fer a d'ailleurs grandement favorisé ces "migrations touristiques" avant l'heure de gens aisés et de la "bonne société", il est vrai.

 

Ainsi, le littoral Breton vit-il à son tour de profonds bouleversements (après Biarritz, Dieppe, Le Touquet, Monte Carlo ou Deauville) amenant l'édification de splendides villas, de casinos, de digues-promenade, de plages disposant de location de cabines, de cafés et dès le XXè siècle de cinémas *. Les trains desservaient ces villes ainsi qu'un tramway à vapeur entre Paramé, Saint-Servan et Saint-Malo inauguré dès 1889.

 

* Les frères Lumière avaient tourné à trois reprises à Dinard et Saint-Malo. Puis au début du XXè des films muets en noir et blanc furent largement projetés dans des salles de cinéma qui s'édifièrent très vite, et même en plein-air ! Plus tard, dans les années 1920/1930, cette éclosion des cinémas se propagea sur toute la Côte d'émeraude. Enfin, l'âge d'or des salles obscures s'empara des années 1950/1960 (jusqu'à 9 cinémas rien qu'à Saint-Malo) sachant que la télévision n'existait pour ainsi dire pas.

 

De riches anglaises acquirent certaines villas, quand d'autres célébrités prirent l'habitude d'y séjourner pour s'isoler de la vie trépidante des villes et y composer musique, peinture, poèmes ou littérature (comme Ravel et Colette dans mon poème).

 

Outre les bains de mer, l'accès parfois à des thermes, les loisirs offraient l'avantage pour les enfants de faire voler des cerfs-volants et pour les adultes de galoper sur les plages ou les dunes quand ils ne s'essayaient pas à la voile.

 

Quant à la désignation poétique de "la Côte d'émeraude", on la doit à un notable malouin qui en popularisa l'expression à la fin du XIXè. Eugène Herpin, avocat, historien et peintre, membre de la bonne société de Saint-Malo, ayant achevé un ouvrage sur la Cité Corsaire en forme de guide touristique, et qui cherchait désespérément le titre de son livre, le trouva soudain lors d'une promenade sur les remparts de la ville quand l'une de ses soeurs s'exclamant devant le vert intense de la mer, il eut l'idée de la comparer à l'émeraude. Mais pour en accentuer le côté romanesque, il eut également l'idée de créer une légende en s'inspirant de mythes célèbres.

 

Légende d'une jeune femme de grande beauté portant au doigt une incroyable bague d'émeraude et qui, à la pointe du Moulinet de Dinard, faisait de grands signes aux marins pour qu'ils s'approchent de son promontoire afin de l'admirer. Mais les malheureux se brisaient contre les récifs pour le plus grand plaisir de la belle... Lorsqu'un moine se promenant sur le chemin côtier, découvrit un jour son odieux manège, il la sermonna "vertement" ! Rongée par le remord, la belle cessa ses agissements et jeta sa bague à la mer, laquelle qui était d'un bleu d'azur se changea aussitôt en vert émeraude... donnant son nom à toute cette côte bretonne qui ne cesse d'ailleurs de briller de ces feux magnifiques lorsque la mer (et la bague) rencontre les rayons du soleil...

 

 

villas-hoguette.jpg

 

parame7-1.jpg

 

704aa25cb14f0d72b3f1ff7af7107d22.jpg

 

1392669434-nume-risation0002-1.jpg

 

 

 

 

 

2/ LE DÉFILÉ DE LA VICTOIRE. C'est à cette date du 14 juillet 1919 que fait référence mon poème. Inutile de dire que ce premier défilé militaire survenant après l'armistice du 11 novembre 1918 et les pourparlers du traité de Versailles signé le 28 juin 1919 (en référence à l'attentat de Sarajevo du 28 juin 1914), fut d'une ampleur sans précédent !

 

Pour la première fois de son histoire, il se déroula aux Champs Elysées (il se faisait auparavant à l'hippodrome de Longchamp), 

 

Un gigantesque cénotaphe honorant les morts fut érigé à côté de l'Arc de triomphe. Après l'ouverture conduite par mille mutilés, et l'accueil du Président de la République Raymons Poincaré, les deux maréchaux Foch et Joffre ouvrirent le défilé ,suivis ensuite par le maréchal Pétain et les troupes des différentes armes, sous une forêt de drapeaux, depuis la Porte Maillot,  chevauchant sous l'Arc de triomphe place de l'étoile, descendant les champs Élysées jusqu'à la place de la Concorde puis se prolongeant dans Paris sur les grands boulevards jusqu'à la place de la République !

 

La foule gigantesque qui avait attendu patiemment les festivités de la journée historique (plus de 100.000 personnes à 3 heures du matin !) n'économisa ni ses acclamations, ses vivats, ses saluts chapeau en main, ses jets de fleurs, ni ses applaudissements.

 

Je vous invite à visionner ce petit film d'époque littéralement historique qui présente non seulement le défilé des troupes françaises dont les coloniales, mais également celui de toutes les unités alliées conduites par leurs maréchaux et généraux ! 

 

Un superbe feu d'artifice clôtura cette journée fameuse, tout comme la Tour Eiffel illuminée pour la première fois depuis cinq ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Peinture de Charles Duvent

 

defile-de-la-victoire-depart-avenue-de-la-grande-armee.jpg

 

artfichier_243973_7345292_201709100310334.jpg

 

artfichier_243973_7345293_201709100352683.jpg

 

memoirearmistice4.jpg

 

 

 

 

 

3/ LES FRÈRES RUELLAN de Paramé sont  issus d'une famille de dix-huit enfants. La mortalité était forte à cette époque dans les grandes familles et lors de la mobilisation générale, sur dix-huit enfants, il en restait treize dont dix garçons et trois filles.

 

Ainsi, dix d'entre-eux furent envoyés au front durant la Grande-Guerre. Et le sort frappa six frères tués au combat et morts pour la France, plus deux autres gravement blessés, des suites de la guerre !

 

Cette famille martyrisée est donc celle qui, de toutes les familles françaises, a payé le plus lourd tribu à la France. Du reste, deux des trois soeurs servirent durant ce conflit comme infirmières et sur les deux frères survivants, l'un comme sous-lieutenant, l'autre comme capitaine, ce dernier sera élu comme Député D'Ille-et-Vilaine de 1919 à 1924.

 

Le journal "l'Illustration" leur a rendu hommage en 1919 par un article intitulé " Les neuf frères Ruellan : une héroïque famille française ".

 

 

 

MjAxNDA3MDljMWIyYzNkYmZlYmU0MWQ4YTVhYTE3NmRkZDNkMTM.jpg

 

 

Plaque_frères_Ruellan.JPG

 

 

 

 

 

4/ COLETTE ET RAVEL ont travaillé ensemble, notamment dans la villa bretonne de Colette de Roz-Ven à Saint-Coulomb (proche de Saint-Malo), respectivement à la partition et au livret de l'opéra lyrique " L'enfant et les sortilèges ", entre 1919 et 1925.

 

Mélomane avertie, Colette qui fréquentait les mercredis littéraires et musicaux de dîners donnés avant guerre par Madame de Saint-Marceaux avait accepté d'écrire un livret pour une fantaisie de féérie-ballet d'opéra pour  Jacques Rouché, le célèbre mécène qui dirigea entre autre le théâtre des arts et l'Opéra de Paris ; lequel lui suggéra un peu plus tard le nom de Maurice Ravel pour sa partition musicale. Mais la guerre suspendit cette entreprise, jusqu'en 1919.

 

La villa de Roz-Ven surplombe la plage de la Touesse dans un décor magnifique qualifié par Colette du "plus beau paysage de la terre", dans lequel elle passa des étés de 1910 à 1924, lui inspirant entre autres romans, " Le blé en herbe ".

 

En fait, cette villa fut achetée par la marquise de Belboeuf, Mathilde de Morny, fille du Duc de Morny frère de Napoléon III, dite Missy, connue comme une personnalité extravagante de la Belle-époque affichant ouvertement ses préférences sexuelles pour les femmes dont Colette avec qui elle entretenait une liaison. Mais son propriétaire, refusant de la lui vendre car elle était habillée en homme, elle chargea Colette de l'acheter pour elle. 

 

 

André_Hellé_-_Couverture_de_L'Enfant_et_les_Sortilèges.PNG

 

 

 

Maurice Ravel

Maurice_Ravel_au_piano_1912_(2).jpg

 

La villa de Roz-Ven

Colette_rozven3.jpg

 

ROZ VEN4.jpg

 

 

Colette en égyptienne au théâtre

ColetteReveEgypte1907.JPG

 

 

Colette et "Missy"

Colette_and_Mathilde_“Missy”_de_Morny.jpg

 

 

 

 

 

5/ LA MALOUINIÈRE DE LA BARONNIE À SAINT-SERVAN me rappelle bien des souvenirs pour y avoir été moniteur de colonie de vacances à 19 ans... En effet, cette demeure a connu au fil du temps, bien des transformations...

 

Il s'agit d'une authentique malouinière située à Saint-Servan dans la "banlieue" de Saint-Malo, c'est à dire une ancienne demeure spacieuse de riches négociants et d'armateurs malouins des XVIIè et XVIIIè.   Il s'en trouve 112 dans cette région.

 

Des corsaires, tel le grand Robert Surcouf, leur fortune faite, s'y installèrent.

 

La télévision vient récemment de diffuser deux émissions concernant cette malouinière, aujourd'hui appelée " Le manoir de la Baronnie " :

 

- Il s'agit de France 5 qui lui consacra le premier épisode de sa nouvelle série " Nos maisons ont une histoire " réalisée par Laure Leibovitz avec Stéphane Thébaut le 5 juillet 2019,

 

- et " Bienvenue en famille " diffusé sur TF1 le 23 octobre 2019, en présence à chaque fois de son actuel propriétaire Benoît, gérant d'une Maison d'hôtes dont je donne le lien du site ci-après.

 

Celle-ci, très caractéristique avec son parc (moins vaste qu'autrefois) avec pièce d'eau, sa forme légèrement arrondie avec ses cheminées sur pignons, et son incroyable balustre d'escalier formant une tête de lion sculptée, ne pouvait pas mieux servir dans mon poème (l'escapade) la rencontre entre Valentine et... allez, je vous donne son nom : Nicolas !

 

 

 

" La Baronnie " du temps de mes premières colos d'animateur en 1971

 

 

St Servan La baronnie 2.jpg

 

St Servan La baronnie 3.jpg

 

 

 

 

et... votre serviteur, à l'époque !

 

 

St Servan La baronnie 1.jpg

 

St Servan La baronnie.jpg

 

 

 

Le Manoir de la Baronnie aujourd'hui

 

 

manoir-Baronnie-Ille-Vilaine_0_729_410.jpg

 

25060-190701174709808-1.jpg

 

Baronnie-Saint-Malo-img-2579-18DXDE5.jpg

 

 

 

 

Et le lien vers le site de cette Maison d’hôtes et gîtes de charme : ICI

 

 

 



09/11/2019
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres