La palette de Pierre

La palette de Pierre

Gardiennes

 

femmes_tram

 

 

La chanson de Lara - Docteur Jivago (au piano)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Rappel, n'oubliez-pas de visiter les rubriques :  "LEXIQUE" (qui donne des précisions indispensables de vocabulaire, sites et dates historiques),  Lexique Saison 5 Episode 12 Gardiennes

 

INFORMATIONS & DOCUMENTS ORIGINAUX UNIQUES


"SOMMAIRE"  et  "REPÈRES CHRONOLOGIQUES"    Il suffit de cliquer dans les liens de ce bandeau ou dans l'onglet LA ROMANCE DE LAURINE du bandeau vertical droite, puis dans le sous-onglet correspondant.

 

 

 

 

 

 

Gardiennes

 

 

 

 

 

Et les femmes aussi font aux tranchées l’écho

Par l’acier des charrues venant fouiller la croûte

Des craies de la Champagne en versant leur écot

À la France orpheline en guerre sans déroute.

 

 

Conductrices de trams, d’autochirs ou de trains,

Jeunes munitionnettes d’obus non poudrés,

Bûcheronnes parfois en boulange et pétrin,

 Troquant de leur chagrin, l’amour qu’on recoudrait.

 

 

Gardiennes du limon déversant tant d’espoir,

Les femmes ont repris la semence fertile

Désaccouplant la peur, fertilisant la gloire

En un élan superbe et que nul ne mutile.

 

 

Le cliquetis roulant d’usines déversant

Des myriades de clous ou bien de l’aspirine

N’apaise nullement la rage renversant

L’orage des tranchées par la foi de Laurine.

 

 

Et la Docteur Nicole embrassant par ferveur

La chirurgie de guerre à Verdun que bétonne

Le refus fait aux femmes d’un talent serveur,

Blessée puis Capitaine, ouvre un temps qui détonne.

 

 

La Duchesse d’Uzès a créé l’atelier,

Usinant sans piston d’utiles ambulances,

Quand Marie déployait en un beau râtelier

Ses rayons salvateurs en géniale opulence.

 

 

« Fiancée du danger », Marie Marvingt conduit

Des autos, des avions, se déguisant en homme

Réfutant le refus d’obtenir sauf-conduit

Pour honorer le Front de la Meuse à la Somme.

 

 

Petite vitrière aux mains coupées souvent

Rejoint sœur en prière aux bras saillants de veines

 Sous le poids tant rougi des charpies du couvent

 Fermant les yeux vitreux de poilus en déveine.

 

 

Et la Femme de France, Émilienne Moreau,

L’Héroïne de Loos au courage admirable,

A mérité la Croix s’attaquant au taureau,

Foulant son casque à pointe aux fers indésirables.

 

 

 

 

 

 

Pierre Barjonet

Juillet 2019

 

à suivre.jpg

 

 

 

 



13/09/2019
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres