La palette de Pierre

La palette de Pierre

Anne

Pontivy_-_Basilique_Notre-Dame-de-la-Joie_20200906-25_statue_Notre-Dame_de_Joie

 

Pontivy (Napoléonville dans mon poème)

" Notre-Dame-de-la-joie " en sa basilique du même nom

 

 

 

 

Charles Gounod " Ave Maria " d'après J.S. Bach

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exceptionnellement, il n'y a pas d'article correspondant

à ce poème dans le Lexique, car inutile 

Sinon, n'oubliez-pas de visiter : 

 

la rubrique SOMMAIRE avec un "résumé" : 

Sommaire de La passion d'Antonin

 

et la rubrique CHRONOLOGIE : 

Chronologie

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1487

 

 

 

 

 

 

Anne

 

 

 

 

 

Quittant la malle-poste1 aux relents d’inconfort

Antonin surprend Jean dans la brume légère

Qui dissipe l’écho des malheurs du Bosphore,

Puis l’étreint brusquement, offusquant les mégères.

 

 

Ah, qu’ils se sont manqué ces complices de sang,

Frères d’armes meurtris, parangons intrépides,

Subissant chaque nuit les fantômes dansants

 De visions éventrées de soldats qu’on lapide !

 

 

Les embruns de Bretagne offrent au revenant

Des flocons attachants caressant sa pelisse2

Comme un signe des cieux tranquille et prévenant

Gommant la solitude au loin du temps qui glisse.

 

 

La ville3 attend Noël dans la paix, dans la joie,

Et les parents de Jean, guettant ce « fils » prodige

Dont ils savent combien de la mort il se joua,

Ouvrent leur gîte en cœur à l’ami qui s’oblige.

 

 

Minuit sonne déjà Notre-Dame-de-Joie4

Et c’est en procession que la lueur des fidèles

Embrase leur église en échauffant leur foi

Puis en saluant Marie, ravive leurs chandelles.

 

 

Recueillis côte à côte, Antonin comme Jean

Prient la Vierge dorée par sa lampe éternelle5,

Et vibrent tout à coup quand l’étoile-d’argent

Semble figer la paix comme un bien fraternel.

 

 

L’orgue éblouit l’envol des prières du chœur,

Puis après un silence annonçant la chorale,

Les « Filles de Jésus6 » bénissent les vainqueurs

En chantant le pardon7 pour tout le littoral.

 

 

Sœur Elen8 a poussé sa sœur Anne devant,

Exalter de sa voix d’une portée céleste

Un Ave9 si troublant que le vitrail levant

Vint colorer l’autel des péchés qu’on déleste.

 

 

Antonin s’est figé, pétrifié, foudroyé,

N’ayant d’yeux que pour Anne et son teint angélique.

S’affolant sous le feu de sa candeur broyée

Par l’assaut de son cœur, il devient sa relique.

 

 

 

 

 

 

1 La malle-poste était une grosse diligence, cependant plus rapide grâce au « privilège du galop », transportant en sus du courrier, des passagers.

 

2 La pelisse d’Antonin est le manteau d’hermine que lui offrit en Crimée le Grand-Duc Nicolaï (voir mon poème « Le manteau »).

 

3 « Napoléonville » (Pontivy)

 

4 « Notre-Dame-de (ou de la) Joie » est l’une des plus anciennes églises de Pontivy (Morbihan). Actuellement Basilique, elle fut édifiée dès 1533.

 

5 « La lampe éternelle » correspond à une lampe d’argent offerte par les paroissiens en 1696 dans la chapelle consacrée à Saint-Ivy, pour remercier la Sainte-Vierge, patronne de la ville (Notre-Dame-de-la-Joie) qui stoppa la grande épidémie de peste et de dysenterie qui sévissait alors.

 

6 « Les Filles de Jésus » ou « Sœurs de Kermaria » composaient une congrégation religieuse hébergée dans le « château des Rohan » dont je parle dans mon poème précédent « Napoléonville ».

 

7 Le Pardon ou Grand-Pardon de Notre-Dame-de-la-Joie a tenu sa 325ème édition le 11 septembre 2021. Fondé sur un vœu fait à la Vierge Marie en 1696, il trouve ses origines dans la grande épidémie de peste noire de 1695.

 

Pardon-D-de-joie-Pontivy-12-sept-2021-600x450 Pardon-ND-de-joie-Pontivy-12-sept-2021procession-soir-2-672x450

 

 

 

8 « Sœur Elen » de la congrégation des « Filles de Jésus » visite les parents de Jean (voir mon poème Napoléonville). Âgée de 27 ans en 1857, elle a pour jeune sœur, Anne (21 ans, comme Antonin).

 

9 Le musicien Charles GOUNOD a écrit son célèbre « Ave Maria » en 1859 (deux ans après mon poème...) en se fondant sur une partition du 1er prélude du « Clavecin bien tempéré » de Jean-Sébastien BACH.

 

 

Pierre Barjonet

Juillet 2021

 

à suivre.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 



18/10/2021
19 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres