La palette de Pierre

La palette de Pierre

Mamine

 

B9714638614Z

 

 

 

"La victoire est à nous" Musique militaire d'Empire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Rappel, n'oubliez-pas de visiter les rubriques :  "LEXIQUE" (qui donne des précisions indispensables de vocabulaire, sites et dates historiques) :  Lexique, Saison 6, Episode 14, Mamine

 

 INFORMATIONS & DOCUMENTS ORIGINAUX UNIQUES
"SOMMAIRE"  et  "REPÈRES CHRONOLOGIQUES"    Il suffit de cliquer dans les liens de ce bandeau ou dans l'onglet LA ROMANCE DE LAURINE du bandeau vertical droite, puis dans le sous-onglet correspondant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mamine

 

 

 

 

Valentine s’amuse au goûter d’Irena

Léchant le chocolat recouvrant ses mimines

Puis mouillant un bisou de sucre qu’égrena

Son élan malicieux vers le cou de Mamine.

 

 

Laurine est sa Mamine aux parfums épatants

De croissants briochés, de bonbons et sucettes,

De délicieux trésors tentant le cœur battant

Du regard d’Irena débordant ses fossettes.

 

 

Valentine repart en chantant son bonheur,

Sculpté dans ce décor d’amour et belle ouvrage

En l’habile projet de petits ramoneurs

Escaladant le marbre en statue de courage.

 

 

Iréna se fait fort d’éblouir les garçons

Du haut de ses quatre ans qu’elle clame, enfin presque,

Distribuant à l’envi de ces petits oursons

Décollés du chaudron si profond, gigantesque !

 

 

Elle donne la main, dévorant son faubourg,

Dédaignant sa poussette en se hissant bien fière

Au-devant de Mamine, avec son beau tambour

Offert à la « Maison d’aigles » qui nidifièrent.

 

 

C’est là que le monsieur joue aux petits soldats,

Oui c’est vrai, commandant, que Mamine l’appelle,

Mais sa maison fait peur avec son blanc dada,

Et l’épée, les chapeaux d’Em-pe-reur qu’elle épelle.

 

 

Puis elle dit bonjour aux passants de la rue,

Et merci tout sourire aux marchandes charmées

D’offrir un sucre d’orge à la jolie recrue

Arborant son tambour en parade d’armée.

 

 

Au marché du parvis, elle goûte au raisin

Qu’elle crache aussitôt préférant les myrtilles

D’une tarte à Mamine au goûter des voisins,

Et surtout les tartines du miel qui scintille.

 

 

Reposant son panier et ses grappes de fruits,

Mamine hypnotisée servant sa limonade,

Se berce d’Irena qui frétille du bruit

Des bulles qui pétillent à la cantonade.

 

 

 

 

 

Pierre Barjonet

Février 2020

 

à suivre.jpg

 

 

 



12/03/2020
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres