La palette de Pierre

La palette de Pierre

Brasier

 

 

IMG_3757.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La romance de Laurine 

Saison 1 "Laurine"

- 1 - 

 

Brasier  

 

 

 

 

 

 

 

Brasier 

 

 

 

Perdue dans un cafard hivernal,

Frêle et grelottant sous sa pelisse,

Elle s’avança sans que ne crisse

En dérapant, le gel infernal ; 

Laurine frissonna.

 

Se méfiant des vieux pavés d’Anvers

Elle emprunta le bras d’une rampe.

S’y agrippant à force de crampes

Son cœur lui parut battre à l’envers ;

Laurine tituba.

 

Épuisée, n’entrevoyant d’issue

Qu’en plongeant dans le marché Saint-Pierre,

Livide et clignotant des paupières

Elle aborda le feu des tissus ;

Laurine s’engouffra.

 

Rayons à faire pâlir les rois,

Feutre et Prince de Galles en bobines,

Clientes envoûtées qu’on embobine,

Calicots gonflés piégeant leurs proies ;

Laurine se livra.

 

Le brasier de soieries se tordait,

Cravatant les voilettes de paille,

Chevauchant les bouclettes sans maille,

Calcinant la lisière du dais ;

Laurine s’enflamma.

 

Suédine ou popeline en rubans,

Métrés de galons pour encolure,

Cachemire offrant si chaude allure,

Moleskine empilée sur un banc ;

Laurine s’en coiffa.

 

Fantaisies de madras imprimé,

Arrivage de lainage vierge 

Déballage de coupons de serge

Draperies de tulle comprimées ;

Laurine s’en para.

 

Broderies fronçant des molletons,

Lingerie précieuse en mousseline,

Vigogne de flanelle orpheline,

Chanvre, tweed et jetés de coton ;

Laurine se donna.

 

Châles de mohair ou d’angora,

Cascade d’étoffes qu’on décale,

Braises de jacquard ou de percale

Velours et brocard qu’on arbora ;

Laurine en succomba,

L’envie la consuma.

 

 

 

 

 

 

Pierre Barjonet

Janvier 2019

 

 

à suivre.jpg



21/01/2019
21 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 65 autres membres