La palette de Pierre

La palette de Pierre

Phèdre

IMG_6534

 

" Phèdre et le masque de la guerre "

Illustration originale de Pierre Barjonet - Octobre/novembre 2023 - 40/30 -

Sanguine, fusain et craie Conté 

 

N.B. Cliquer sur la photo pour l'agrandir

(comme d'ailleurs, pour toutes les illustrations)

 

 

Concerto pour clarinette en A majeur de Wolfgang Amadeus Mozart " Adagio "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conseils pour mieux suivre le déroulement de votre saga :

 

N'oubliez-pas de visiter la rubrique du sommaire

avec un "résumé" de l'épisode en cours :

SOMMAIRE

 

ainsi que la rubrique chronologique :

CHRONOLOGIE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Phèdre

 

 

 

 

S’enfonçant dans Moscou, précédée par Livreur,

La troupe hétéroclite avance au gré des rues,

Rampe sous les fumées suivant l’instinct ouvreur

D’un chien-loup, de tambours et de quelques recrues.

 

 

Rose et ses deux mulets, Nicolas, Natacha,

Et huit à dix grognards soudés dans la tourmente

Contournent les larrons, ces gueux qu’on détacha,

Les Russes incendiaires aux ruses dormantes.

 

 

Livreur marque l’arrêt devant une villa

Dont l’entrée fracassée sous la voûte ruinée

Semble les inviter sans que l’on jubilât

Dans cet abri masqué couvrant leur destinée.

 

 

Dehors ne sont que cris, feux et détonations,

Flambeaux d’apocalypse et flammes d’épouvante,

Mais ici l’on perçoit l’étrange intonation

D’un théâtre oublié, d’une scène émouvante1.

 

 

Voilà, sortant de l’ombre au fond d’un corridor,

Cinq femmes, deux enfants, trois hommes et un pope

Surgissant incongrus comme des matadors

Brandissant des épées, un casque de cyclope1.

 

 

Puis leur voix caverneuse entonne alors un chant

Tiré des vers de Phèdre2 en cette tragédie,

Stupéfiant, pétrifiant l’escouade s’approchant,

Figeant aussi Livreur flairant la comédie.

 

 

« Bojo ! Bojo ! »3 s’écrie Natacha toussotant.

Puis s’asseyant au sol, elle les encourage

En battant de ses mains et des yeux tricotant,

Subjuguée, fascinée, troublant son entourage.

 

 

Et tous de l’imiter en découvrant sa voix4,

Et de les acclamer en dévoilant leur masque,

Car ce sont des Français, les acteurs d’un convoi

Que les Russes ont pris comme otages fantasques.

 

 

Flattés de leur succès, ils saluent de bon cœur,

Puis donnent Antigone5 en draperie brillante,

Et la pièce achevée, s’enflamment tous en chœur

En glorifiant l’Empereur à l’épopée bruyante.

 

 

 

 

 

Pierre Barjonet

Octobre 2023

 

à suivre.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Saga poétique romancée « Le carnet gelé » créée par Pierre BARJONET

a/c janvier 2023

Saison 2 « Brasier », Poème 3 « Phèdre » (Octobre 2023)

 

   

 

 

 

 

L’effroyable incendie ravagea Moscou durant six jours. Allumé comme déjà dit par des incendiaires russes recrutés par le Gouverneur de Moscou parmi des prisonniers libérés de prison tout exprès, dans la nuit du 15 au 16 septembre 1812, il ne s’éteignit que le 20 septembre. Les trois-quarts de la ville furent détruits. Ordre est donné de pourchasser les incendiaires et de les fusiller aussitôt sans autre forme de procès. Napoléon a quitté Moscou, mais l’incendie ayant épargné le Kremlin, il y retournera dès le 18 septembre pour en prendre véritablement le contrôle. En dictant le 21eBulletin de la Grande-Armée publié à Paris et donnant régulièrement des nouvelles de ses campagnes, il n’hésitera pas à désigner comme instigateur des incendies, le gouverneur russe de la ville, le comte Fédor Rostopchine.

 

 

 

NOTES DE LECTURE ET DE SITUATION HISTORIQUE

 

 

1 Dans la réalité **, fouillant chaque maison, l’une des patrouilles de la grande armée ayant entendu des cris de femmes sortir d’une maison avait débusqué une troupe de comédiens français ! Après les avoir délivrées de quatre soldats de la police russe qui voulaient mettre le feu à leur abri, elles expliquèrent aux grognards qu’elles faisaient partie d’une troupe de théâtre française et que les Russes avaient emmené de force leurs maris. Elles réclamaient donc la protection des Français, mais sans se départir de leurs tenues de scène dont : la robe de César, le casque de Brutus et la cuirasse de Jeanne d’Arc...

** Tiré des « Mémoires du Sergent Bourgogne – 1812/1813 ».

 

2 « Phèdre » est une pièce de théâtre célèbre écrite par Jean Racine d’après la mythologie grecque. Cette tragédie donne un sens moral à la vertu contre les vices des monstres mythologiques. Tombant amoureuse de son demi-frère, elle sera victime de sa passion incontrôlable et contre nature pour Hippolyte et finira par se suicider.

 

3 « Bojo ! Bojo ! » en Russe pour « Mon Dieu ! Mon Dieu ! » Aujourd’hui, l’on dira plutôt « Bozhe moy » et donc en caractères cyrilliques : « Боже мой ».

 

4 Rappelez-vous. Natacha avait perdu la voix suite au traumatisme terrible de la pendaison de ses parents et du viol et meurtre de sa sœur.

Voir l’épisode « L’Océan » ici : https://lapalettedepierre.blog4ever.com/l-ocean-1

 

5 Antigone, fille d’Œdipe roi de Thèbes et de la reine Jocaste est également tirée de la mythologie grecque. Cette tragédie met en scène la mort héroïque d’Antigone. Les pièces de théâtre les plus connues qui s’en inspirent sont de Sophocle et plus près de nous de Jean Cocteau, Jean Anouilh ou Bertolt Brecht.

 

 

 

QUELQUES ILLUSTRATIONS

 

 

Jean Racine (1639/1699)

 

 

Jean_racine

 

 

 

Phèdre et Hippolyte

 

 

phedre-4916101

 

 

06-531739

 

ob_58ec9d_800px-phedre-et-hippolyte-par-pierre

 

 

 

phèdre

 

 

 

C

 

 

 

Capture d’écran 2023-10-26 à 12

 

 

Capture d’écran 2023-11-05 à 11

 

 

 

Antigone

 

Lytras_nikiforos_antigone_polynices

 

 

Oedipus_and_Antigone_(Eckersberg)

 

Sébastien_Norblin_Antigone_et_Polynice

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



08/11/2023
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres