La palette de Pierre

La palette de Pierre

Lexique Antonin, Saison 5, Episode 7, Collie

LEXIQUE LA PASSION D'ANTONIN

SAISON 5 " VERTIGES "

ÉPISODE 7 " COLLIE " 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien vers le poème :  Collie

 

 

 

 

 

 

 

LES CHIENS DE VICTORIA  (Collie)

 

 

 

Qu'il s'agisse aujourd'hui de la reine Élisabeth II ou hier de l'impératrice Victoria, ces souveraines britanniques ont toujours adoré les chiens, que dire : des meutes de chiens !

 

C'est à 13 ans que la future reine Victoria se vit offrir un adorable King Charles nain de la famille des épagneuls, nommé Dash (1830/1840). 

 

Elle l'adorait tellement que le soir même de son couronnement, elle n'eut d'autre volonté que de le retrouver pour le baigner puis... de prendre le thé avec lui et son Premier ministre ! 

 

Il est vrai que ces petits chiens possèdent leurs lettres de noblesse depuis le XVIIe avec même, le privilège d'entrer au Parlement à la suite de leur premier grand admirateur, le roi Charles II d'Angleterre, d'où leur nom de " King Charles ".

 

Dash suivait sa maîtresse partout en affectionnant tout particulièrement les salons privés de ses palais, voire son lit royal. De fait, le futur époux de Victoria dut passer avec succès le test d'être accepté par l'auguste toutou qui mourut d'ailleurs la même année que leur mariage, fin 1840, rendant sa maîtresse inconsolable... 

 

Inhumé dans le parc même du château de Windsor (sa tombe existe toujours), son épitaphe rédigée par Victoria rappelle : 

 

 

Here lies DASH
The favourite spaniel of Her Majesty Queen Victoria
In his 10th year.


* His attachment was without selfishness
His playfulness without malice
His fidelity without deceit
READER,
If you would be beloved and die regretted
Profit by the example of
DASH"

 

 

* Son attachement était sans égoïsme, son espièglerie sans malice, sa fidélité sans tromperie. Si vous voulez vivre aimé et mourir regretté, profitez de l'exemple de Dash.

 

 

Par la suite Victoria eut de nombreux chiens, beaucoup de chiens de diverses races, une centaine environ ! Ainsi, il fut conçu à Home-Park, dans le parc de  Windsor, un chenil tout spécialement aménagé, entretenu et tenu par des serviteurs compétents sous la direction du capitaine des chenils de la reine : Hugh Brown.

 

Hugh Brown était le fils du fidèle serviteur de Victoria, l'écossais David Brown. Il dirigea ce modèle de chenil coquet fait de briques rouges, disposant de 60 niches rouges ou bleues, aérées et chauffées l'hiver, s'ouvrant d'une part sur des pelouses, d'autre part sur une cour pavée traversée par des petits ruisselets d'eau fraîche ainsi que d'un bassin pour se baigner et d'une véranda abritant leurs ébats. Au chenil étaient adjoints un hôpital avec deux vétérinaires. Et lorsque venait le temps de partir gambader sur les pelouses éternelles, un cimetière avec des mausolées attendait les toutous.

 

Il y avait maintes dispositions protégeant les chiens du soleil ou de la pluie, du froid ou de la chaleur, avec des espaces pour courir sans se quereller comme " la cour des collies " ou " la cour des parapluies ", régulièrement visités par Victoria qui y recevait parfois des courtisans au thé-time, et pouvait évidemment nommer chacun de ses chiens sans se tromper. Du reste, lorsqu'on voulait faire plaisir à sa gracieuse majesté, il était de bon ton, au retour d'un voyage à l'étranger, de lui offrir un chien reproducteur (de Prusse, du Japon, d'Italie ou même de chez les esquimaux).

 

Contrairement aux idées reçues, Victoria se préoccupait davantage des bonnes conditions de vie de ses chiens, de leur confort et de leur santé que des standards de leur race. Elle s'était par exemple opposée fermement aux mutilations de queues ou d'oreilles ou aux pénibles muselières.

 

Elle lutta énergiquement contre la maltraitance animale telle la noyade de chiots, et fonda la Société de prévention contre la cruauté envers les animaux " Society for the Prevention of Cruelty to Animals ".

 

Et son rôle précurseur de défense de ces animaux domestiques fit rapidement tache d'huile. Elle lança la mode des portraits canins " en famille " influençant jusqu'aux classes moyennes, et relayée par de nouveaux peintres animaliers, à la différence des traditionnelles reproductions de scènes de chasse avec des chiens racés.

 

Cela dit, ses toutous préférés l'accompagnaient en sus du parc dans ses appartements privés. C'est ainsi que mon poème " Collie " évoque l'un de ses collies bousculant sans vergogne les invités royaux au grand dam des serviteurs, mais à la joie complice de Victoria... du moins, dans ma saga ! 

 

Quoique... Je me suis inspiré de Jack, un petit terrier irlandais, chien préféré d'Édouard 7, fils de Victoria, qui devait être à bonne école...

 

Imaginez plutôt. Accompagnant son maître, ce chien n'hésitait pas à sauter brusquement sur les visiteurs qui s'approchaient trop près du roi, à son goût ! Sans jamais mordre, il prenait néanmoins un malin plaisir à mordiller et à trouer les pantalons des illustres invités, le bas des habits à queue de pie ou même les robes en crinoline des Ladies ! De quoi se refaire une beauté lors des banquets et des bals...

 

Pour en revenir à Victoria, épagneuls et King-Charles, collies, loulous de Poméranie, teckels et tant d'autres compagnons à quatre pattes égayèrent à n'en point douter la souveraine, toujours en deuil de son cher et regretté mari, le prince consort Albert. 

 

Elle eut d'ailleurs un fort chagrin à chaque départ de ses petits protégés comme à celui de Dandie, un Skye-Terrier qui vécut 19 ans ou Dacko, son teckel qui gardait jalousement sa chambre, sans oublier le collie Sharp au caractère plutôt dominateur et jaloux de ses prérogatives. N'écrivait-elle pas à propos de " ses élèves " et donc de lui, en 1873 :

 

" Mon Collie, favori préféré, est toujours en bas quand nous prenons nos repas, et il est toujours très sage. Brown le fait monter sur une chaise ou sur mon canapé et il ne lui est jamais arrivé de descendre sans ma permission ; et même il tient un morceau de gâteau dans sa bouche, sans le manger jusqu'à ce qu'on lui dise qu'il peut le faire. C'est le chien le plus facile à commander que j'aie jamais vu, et il est si affectueux et si bon ! S'il pense qu'on n'est pas content de lui, il donne la patte et fait le beau si gentiment ! "

 

La réputation de la reine Victoria portant une véritable passion pour ses chiens était telle que lors de sa visite d'État en France, invitée par l'Empereur Napoléon III à Saint-Cloud qui s'était inquiété de son confort * et à qui elle avait répondu que tout était exquis, mais qu'il lui manquait son chien favori pour vraiment se sentir chez elle, elle eut la surprise trois jours plus tard d'y trouver son loulou de Poméranie !

 

* N.B. L'Impératrice Eugénie avait, outre cette courtoisie impériale, fait expressément aménager ses appartements de Saint-Cloud " à l'anglaise ".

 

Quant à l'actuelle souveraine britannique, chacun sait (et voit) que la reine Élisabeth II est toujours entourée de nombreux corgis (jusqu'à 9 en même temps, dont quatorze générations élevées par elle) bénéficiant de privilèges royaux, de vaisselle d'argent, d'un chef cuisinier, de chambres individuelles, et tout, et toutous... Tradition oblige, of course !

 

Si son entourage s'est souvent plaint de cette meute envahissante, il ne s'en trouve plus de nouveaux aujourd'hui, la reine ne souhaitant pas qu'ils lui survivent dans la peine...

 

 

 

 

 

Dash, le King Charles de la reine Victoria

 

 

 

05f016b81561973b69e60a5747b17324

 

 

 

en peinture d'époque

 

 

Dash_in_1838

 

 

 

et dans la série "Victoria" 

 

 

medias-2019-09-victoria-saison-1-episode-3-credits-itv-38_5d7f7c1b5089b

 

 

 

Victoria et ses chiens

 

 

acc164b8d6bce9d629df8b9decf1247b

 

 

 

 

Her_Majesty\\\'s_Favourite_Pets

 

 

 

Edwin_Landseer_-_Queen_Victoria_in_Windsor_Home_Park_1865_-_(MeisterDrucke-196010)

 

 

 

Les chiens (une tout petite partie) de Victoria  confiés ici à son serviteur écossais, confident et zélé, David Brown

 

D0ACStUXcAAN_cL

 

 

 

Victoria (à gauche) et l'actuelle reine Élisabeth II, enfant

(à droite)

 

 

De-la-reine-Victoria-a-Elizabeth-II-14-photos-de-toutous-royaux-britanniques

 

 

 

L'actuelle souveraine Britannique, Élisabeth II

 

 

000_aph2002022883392_60a62633e21d4

 

 

 

l'un de ses corgis préférés

 

 

1263

 

 

 

1326163-portrait-officiel-de-la-reine-elizabeth-ii-realise-par-michael-leonard-en-1986

 

 

Royal, non ?

 

 

Reine_Corgis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



26/06/2022
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres