La palette de Pierre

La palette de Pierre

Ruth

 

 

Ruth_Becker.jpg

 

Ruth Élisabeth BECKER (1899 - 1990)

l'une des dernières survivantes du Titanic

 

 

 

 

 

Alexander's Ragtime band - musique du film

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec la Saison 5 " Femmes " que débute cet épisode n° 1 "Ruth " s'ouvre une période de troubles, de drames comme le naufrage de l'emblématique TITANIC et surtout... de guerre. De la Grande Guerre, de 14/18, de "la der des ders".

 

Mais si des générations d'hommes verront leur destin brisé, les FEMMES y tiendront un rôle de premier plan.

 

Pas seulement celui de mères, veuves, soeurs, filles éplorées, celui de femmes ayant pris en main l'avenir de la France à travers le remplacement et la relève indispensables des hommes partis.

 

Elles occuperont avec détermination, courage, talent et sacrifice, tous les emplois dictés par la guerre et l'urgence dans les usines d'armement, les industries, l'agriculture, les forêts, le commerce et l'artisanat, les métiers de bouche et notamment la boulangerie comme la boucherie, la restauration, la pêche, la fonction publique et l'administration, la construction et la voirie, l'énergie, la science et la recherche, la finance, le théâtre, les villes, la circulation, les transports, la santé, l'école, etc.

et... tout ce qui touche à leur famille avec les enfants, comme d'habitude...

 

 

Cette saison qui en mettra plusieurs en valeur leur est dédiée

 

Pierre

 

 

 

 

 

 

 

 

 Rappel, n'oubliez-pas de visiter les rubriques :  "LEXIQUE" (qui donne des précisions indispensables de vocabulaire, sites et dates historiques),  "SOMMAIRE"  et  "REPÈRES CHRONOLOGIQUES"    Il suffit de cliquer dans les liens de ce bandeau ou dans l'onglet LA ROMANCE DE LAURINE du bandeau vertical droite, puis dans le sous-onglet correspondant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ruth

 

 

 

 

En voyant embarquer ses cousins gaéliques,

Maureen, au bastingage entend pleurer l’exode.

Laissant à Dieu Queenstown, elle songe angélique

Au flambeau d’Amérique en son libre épisode.

 

Que les ponts sont déserts surplombant l’Océan,

Chacun s’étant rendu fébrile en sa cabine !

Les cheminées fumant le charbon du géant

Noircissent les regrets de Maureen qui lambine.

 

Voici qu’une fillette au visage attristé

S’approche en lui souriant au-delà du grillage

Laissant percer la classe d’un cœur assisté

Par l’horizon de Ruth qui s’ouvre en son sillage.

 

Paul invite l’enfant qui n’est pas clandestin

Dont la famille part soigner son petit frère.

Ruth, que treize ans déjà sillonnent son destin,

Ne croit guère aux exploits des docteurs et confrères.

 

Maureen lui a montré des fusains et dessins,

Prophétisant qu’Auguste aimerait la finesse

De son portrait moiré qu’il peindrait à dessein

Tant Ruth est si troublante irradiant de jeunesse.

 

Bientôt la promenade emmêle les niveaux

Des premières secondes enchantant les mouettes

Quand on jette à la mer reliefs en caniveau

Et que la traînée file en embruns qui se fouettent.

 

Flânant en bibliothèque en quête de récits

Petite demoiselle ajuste la romance

D’un grand bateau sombrant d’un naufrage précis

Baptisé le Titan : « l’Océan » recommence ?

 

Dimanche, la prière en l’élégant décor

De la salle à manger des 1res ouvertes

A tous les passagers, semble battre un record

D’opulente piété qu’orchestrent les couverts.

 

Et les regards du soir qu’impressionnent les feux

De l’astre se baignant vermillonnant sa couche

Clignent comme Monet quand le vague des yeux

Porte à badigeonner la voûte qui découche.

 

 

 

 

 

Pierre Barjonet

Mai 2019

 

à suivre.jpg

 

 

 

 



04/06/2019
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres