La palette de Pierre

La palette de Pierre

Le souper

1200px-L\\\'Opéra-visite_de_la_reine_Victoria_1855

 

 

 

 

 

Émile Waldteufel  " Amour et printemps " (valse)

 

N.B. Émile WALDTEUFEL était LE compositeur qui faisait valser les foules sous le second empire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Rappel, n'oubliez-pas de visiter la rubrique LEXIQUE 

donnant des précisions indispensables de vocabulaire, sites et dates historiques :

Lexique Antonin, Saison 3 , Episode 7, Le souper

 

ainsi que la rubrique SOMMAIRE avec un "résumé"

Sommaire de La passion d'Antonin

 

et la rubrique CHRONOLOGIE

Chronologie

 

 

 

 

 

 

 

N.B. Après une 1ère interruption estivale, nous retrouvons " La passion d'Antonin " qui reprend sa saga en août 1855...

Bonne reprise et pardon pour l'interruption, cependant nécessaire pour me ressourcer !

Pierre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le souper

 

 

 

 

Le faste a recouvré ses parures d’antan

Nimbant les souverains de manières galantes,

Anesthésiant le cours des fantômes hantant

Cet Opéra Royal aux traînes nonchalantes.

 

 

C’est qu’elle a déserté ces loges la terreur

D’une Révolution ternie depuis des lustres

Alors que chacun trinque en vantant l’Empereur

D’avoir offert aux cieux des lauriers sous ces lustres.

 

 

Les Cours1 sont réunies dans un preux tourbillon

De garance2 éclatante ayant franchi la Manche

Et d’indigo3 flottant sur le sang des sillons,

Dans une frénésie de dorures de manches.

 

 

Le souper de gala passe en revue les vins

Se présentant offerts aux crinolines vierges,

Irradiant de rosée les visages divins

Qu’émoustille l’appât des bijoux par les cierges.

 

 

Les robes en détresse endossent les tourments

Des œillades frivoles sucrant les pupilles

Perdues dans leurs corsets aux mamelons gourmands,

Que pressent des Dragons salivant des papilles.

 

 

Victoria, fort ravie de l’aimable souper,

Goûte avec Eugénie la pompe de Versailles.

Et la voici soudain, lors d’un propos coupé,

S’enquérant d’un soldat, dont le destin l’assaille.

 

 

Elle conte l’exploit d’Antonin, ce français,

Ne manquant ni de cœur, ni non plus de hardiesse,

Ayant pris à rebours les veules qui dansaient

Quand la mort s’invitait en écho de leur liesse.

 

 

Eugénie, fascinée par le portrait vertueux

Que dresse Victoria, du cavalier agile

Secourant les damnés d’un essor impétueux,

Lui promet d’éclairer cette quête fragile.

 

 

La ronde des desserts et du champagne fin

Interrompt l’éventail des combats d’escadrille

Que servent les marins avec un dédain feint

Pour le flirt mesuré qui se danse en quadrille.

 

 

 

 

 

 

 

1 Les deux cours de l’Empereur Napoléon III et de la Reine Victoria, ainsi rassemblées pour cet évènement exceptionnel du banquet de gala offert par l’Empire français à l’Empire britannique à l’Opéra royal du château de Versailles le 25 août 1855.

 

2 Couleur des uniformes anglais.

 

3 Couleur des uniformes français.

 

 

 

Pierre Barjonet

Avril 2021

 

à suivre.jpg

 

 

 

 

 

 



07/07/2021
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres