La palette de Pierre

La palette de Pierre

Liouba

IMG_6559

 

" Liouba veillant Boris "

Illustration originale de Pierre Barjonet - Novembre 2023 - 40/30 - Sanguine et fusain

 

N.B. Cliquer sur la photo pour l'agrandir

(comme d'ailleurs, pour toutes les illustrations)

 

 

Ludwig Van BEETHOVEN Sonate n°14 en do dièse mineur opus 27 dite " au clair de lune "

 

à écouter en lisant le poème

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conseils pour mieux suivre le déroulement de votre saga :

 

N'oubliez-pas de visiter la rubrique du sommaire

avec un "résumé" de l'épisode en cours :

SOMMAIRE

 

ainsi que la rubrique chronologique :

CHRONOLOGIE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Liouba

 

 

 

 

Sa vue fixe la torche immolée devant lui,

Qu’un soldat arracha de son bras d’incendiaire.

Ses yeux scrutent Joseph et son crayon qui luit,

La troupe bigarrée près d’une lavandière1...

 

 

...Ces Français chamarrés, tambours et voyageurs,

Grognards en éclaireurs et l’officier de garde.

Puis se tournant enfin tel un preux voltigeur,

Son regard s’assombrit, priant sa sauvegarde.

 

 

 Quand le feu des fusils lui ravagea le cœur,

Il hurla sa passion coiffant la ville sainte,

Et malgré le mépris de l’officier vainqueur

Le piquet2 le salua d’un silence sans crainte.

 

 

Joseph est resté là, brossant dans son carnet

La flaque du sang bleu de Boris le rebelle,

Quand soudain s’approchant, comme nonne incarnée,

Une femme prostrée se couche telle quelle.

 

 

Elle étreint ce visage en lui fermant les yeux,

Lui confie son amour d’éternelle souffrance,

Lui baise les paupières sans larmes d’adieu

Puis trempe son mouchoir dans son gilet garance.

 

 

Trois jours3 elle sera son chevet, son abri,

Son épouse veillant afin qu’il se réveille,

L’espoir ressuscité des bûchers en débris,

L’inébranlable foi s’érigeant en merveilles.    

 

 

Il a crié son nom, Liouba, qu’il adora,

Tétanisant d’effroi les acteurs serrant Rose,

Et glaçant leurs lambris d’un feu qui redora

L’âme de son pays dont la mort est la prose.

 

 

Joseph s’est approché, la bordant de son bras,

D’une infinie douceur, il l’a raccompagnée

Vers Rose et ses alliés pour qu’elle ne sombrât

Dans les vapeurs d’Orphée, d’outre-tombe empoignées.

 

 

Se fixant en bivouac sous les murs du Kremlin,

Le cortège se pose auprès de blanchisseuses

Et tente de laver le linceul orphelin

De la veuve évanouie face à la mort, tisseuse.

 

 

 

 

Pierre Barjonet

Octobre 2023

 

 

à suivre.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saga poétique romancée « Le carnet gelé » créée par Pierre BARJONET

a/c janvier 2023

Saison 2 « Brasier », Poème 4 « Liouba » (Octobre 2023)

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès que les incendiaires furent connus (après interrogatoire) comme étant à la fois des Moscovites insurgés, des miséreux, des prisonniers de droit commun et des forçats libérés par le Gouverneur de la ville (le comte Rostopchine) Napoléon se montra intraitable et ordonna qu’ils soient tous passés par les armes sans autre forme de procès.  Rappelons que ces incendies allumés simultanément partout dans Moscou par les Russes qui, au passage, détruisirent ou retirèrent les pompes à eau, causèrent la perte des trois-quarts des maisons principalement construites en bois... Inutile de dire qu’un quidam pris une torche à la main n’avait guère de chances de s’en sortir !

 

 

 

NOTES DE LECTURE ET DE SITUATION HISTORIQUE

 

 

1 Nous retrouvons là, nos sympathiques héros tels Nicolas, Natacha et Rose dont on a suivi dans le précédent poème (Phèdre) leur rencontre avec une troupe de comédiens français détenus en otage des Russes. Ils l’ont escortée jusqu’à cette place où se tiennent des lavandières, non loin des berges de la Moskova.

 

2 Le piquet est un terme militaire qui désigne une petite unité de soldats de garde et, ou prête à intervenir.

 

3 Selon le rituel des funérailles russes d’alors, il fallait veiller durant trois jours le défunt – et donc ne l’enterrer qu’après – car on espérait que selon l’exemple du Christ, il pouvait ressusciter. 

 

N.B. L'histoire de cette femme qui se coucha sur le corps de son mari venant d'être fusillé, est authentique et rapportée dans " Les Mémoires du Sergent Bourgogne ".

 

 

 

QUELQUES ILLUSTRATIONS

 

 

Tombe des amants au cimetière monumental de Milan (Italie)

 

 

IMG_6505

 

 

 

Hommage orthodoxe paysan Russe au XIXè...

 

 

A_Korzukhin_030

 

 

 

... et avec des pleureuses selon la tradition

 

 

Zaduchnicsa_1890

 

 

 

Caricature de Napoléon fraternisant avec le diable

après " avoir incendié " Moscou...

 

 

Napoleon_with_Satan_after_burning_Moscow_(19th_century)

 

 

 

 

L'Incendie de Moscou tel que décrit par les anglais : 

" Conflagration of Moscow Seen from the Kremlin,

on the entrance of the French Army, the 14th of Sept 1812 "

 

 

Burning_of_Moscow_1812_-_Bandana_01

 

 

 

 

Napoléon observant la propagation de l'incendie, à proximité du Kremlin

 

 

Napoleon_in_burning_Moscow_-_Adam_Albrecht_(1841)

 

 

 

Office orthodoxe Russe gardé par des grognards français

 

 

Moscou_1812

 

 

 

 

 



22/11/2023
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres