La palette de Pierre

La palette de Pierre

Farine

 

four pain.jpg

 

 

 

 

Musique de Maurice Jaubert, générique de Quai des Brumes

 

 

 

 

 

 

 

 

La romance de Laurine

Saison 1 "Laurine"

-  5  -

 

" Farine "

 

 

 

 

 

 

 

 

Farine

 

 

 

 

L’odeur la transperçait éclaboussant la neige,

Suave de caramel, d’urine de souris.

Laurine s’éveilla percevant ce manège

Depuis le soupirail, aigre de bois pourri.

 

Une étincelle luit dans la nuit qui s’enfuit.

La flamme crépita semblant brûler la cave.

L’odeur se fit plus forte, entremêlant la suie.

Elle avait dormi là, brisée telle une épave.

 

Il n’était que quatre heures quand flamba le charbon.

La première fournée, celle du pain qu’on lève.

Malaxant en cadence, la farine en rebond,

L’apprenti modelait la pâte qui s’élève.

 

L’odeur avait changé titillant son palais,

Sucrée, grillée, fumée, de beurre aromatique.

Elle s’en écartait, parfumant les galets,

Et puis s’en revenait en percée chromatique.

 

Maître Jean l’aperçut nappée sur le trottoir,

Lui offrit un croûton de farine de seigle.

Laurine était perdue, figée près du comptoir,

Mais son corps avait faim, c’était sa seule règle.

 

Il existe ici bas, un cœur de boulanger

Pétri d’humanité, logeant rue Gabrielle,

Combattant la misère et donnant à manger.

Généreux sans détour, il hébergea la belle.

 

 

  

 

 

Pierre Barjonet

Janvier 2019

 

 

à suivre.jpg



27/01/2019
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 65 autres membres